Association des Saulières

Saulières

Saulières : Intérêt écologique

Notre Association, née en 1989 a eu comme déclencheur le projet de passage de l'autoroute A89 à travers les Saulières. Ce projet a été définitivement abandonné en 2013 après donc 23 ans d'études, de déclarations « définitives » contredites par les faits. Cet abandon prouvait le bien fondé des contributions que nous avions déposées lors de l'enquête d'Utilité Publique.

Ces contributions, la rédaction de plusieurs dossiers (en particulier une étude acoustique des Saulières), les échanges avec des Associations de spécialistes (Le Groupe Mammalogique et Herpétologique du Limousin, la Ligue Protection des Oiseaux) nous ont permis de mettre en évidence l' Intérêt écologique des Saulières.

Or, durant ces 2 décennies, les problèmes environnementaux ont été plusieurs fois sur le devant de la scène : depuis le Sommet de la Terre à Rio de Janeiro, en 1992 jusqu'au futur sommet international sur la lutte contre le réchauffement climatique de Paris de 2015 en passant par le Grenelle de l'Environnement, une vingtaine de  réunions internationales se sont tenues. Si peu de mesures tangibles en sont sorties, tous les scientifiques de tous les pays sont unanimes : il faut agir !

Nous avons voulu réfléchir à  des propositions concrètes. Nous nous sommes rapprochés des 4 mairies sur le territoire desquelles s'étend la forêt des Saulières : Donzenac, Malemort, Sainte-Féréole et Ussac. Disons simplement que nos propositions ont toujours été comprises, presque toujours acceptées dans leurs principes, mais que le passage aux mesures concrètes a été presque toujours ... éludé.
Oui, il faut défendre la biodiversité, la forêt par exemple, mais celle d'Amazonie, ou des Vosges, ou d'ailleurs … pas celles qui se trouvent à notre portée, bien sûr ... !

Nous pensons cependant que certaines lignes bougent :
Nous avons exposé les spécificités des Saulières lors des premières réunions du S.C.O.T (schéma de cohérence territoriale ). En janvier 2010, nous avons eu le plaisir de voir les Saulières classées "site emblématique" qui abrite une biodiversité très riche qu’il est indispensable de préserver, «  zone relais jouant un rôle majeur dans le maillage vert du territoire » et les déplacements des populations animales.
Nous participons actuellement au comité de pilotage de l'Agenda21 initié par la mairie de Donzenac où des problèmes concrets sont étudiés et des solutions envisagées.

Volet historique : les Maquis des Saulières

La forêt des Saulières a de plus une histoire : au printemps 1943, un groupe d'une dizaine de maquisards se cachaient au Trou du Loup dans la forêt des Saulières. Le 11 novembre 1943 ils étaient plus de 80.
En 9 mois, dans un quadrilatère de 2km de côté, plus de 80 jeunes, venu des 4 coins de la France "les mains dans les poches" s'étaient constitués en deux camps, commençaient à être équipés et armés grâce au travail d'une poignée de légaux aidés eux-mêmes par une fraction de la population. Le 15 novembre, l'attaque de leurs camps par des éléments d'un « politzei regiment » aboutit au massacre de 18 d'entre eux.
Ces faits existent toujours dans la mémoire collective : la présence de très nombreux habitants lors des cérémonies commémoratives l'atteste. Ce passé qui vit encore et son appropriation participe à l'identité de ce territoire.
Notre Association (avec l'aide de l'association Histoire et Mémoire en Corrèze) s'est impliquée fortement dans un travail de mémoire en recueillant en particulier de nombreux témoignages, en participant à la production du film "Il y avait la forêt des Saulières "  en 2013  ainsi qu'à la mise en place du "Chemin de mémoire des Saulières" qui donne une dimension mémorielle à cette forêt.