Association des Saulières

 

A la ferme du Treuil

Jalon N°9

A partir de septembre 1943, les occupants du « Trou du loup », à cause des intempéries, doivent s’éloigner. Avec ceux du « Chat huant », ils migrent vers deux moulins, de la Jarrige, puis de Lestang. Un autre groupe, en provenance d'Estivaux, s'installe dans la ferme de La Besse.

Pour mieux contrôler l’indiscipline de ce dernier, Marius Guédin décide le transfert du groupe de Lestang, beaucoup mieux organisé, à la ferme du Treuil, située à 300 m, placé sous le commandement du lieutenant Merlat.

Le défilé organisé le 11 novembre 1943 devant le monument aux morts de Sainte-Féréole ne pouvait rester ignoré des forces de répression. Deux jours plus tard, un petit avion survole la forêt des Saulières, et le 15 novembre, juste avant midi, un détachement du Polizei Regiment Todt monte à l'assaut du camp du Treuil. Le lieutenant William donne l'ordre de rapatrier immédiatement le groupe sur la ferme de La Besse.

Gaby Hude prend aussitôt la direction de La Besse. C'est à mi-chemin qu'il entend "crépiter les rafales de mitraillettes". A la fin du combat, dix-huit cadavres sont retrouvés, mutilés et défigurés, couverts de boue.

" Le 15 novembre, nous étions à la soupe ; il pouvait donc être entre 11 h et midi... Un paysan en sabot arrive tout essoufflé et nous dit que les Allemands débarquaient à Travassac."

(Gaby Hude, maquisard du Treuil).